En France, un enfant est porté disparu toutes les 10 minutes et dans 90% des cas, le motif de déclaration de la disparition est une fugue. En 2020, 39 587 signalements de fugues de mineurs ont été recensés par le Ministère de l’Intérieur.

Chaque année, l’équipe du 116 000 Enfants Disparus, composée de juristes, de psychologues et de travailleurs sociaux, accompagne des milliers de familles dont l’enfant a disparu. Cette expérience apporte une expertise des enjeux et des dangers liés aux disparitions, en particulier en ce qui concerne les fugues.

Si les adolescents considèrent souvent la fugue comme un acte de liberté sans en mesurer tous les risques, les situations de vulnérabilité dans lesquelles ils peuvent se retrouver les exposent à de nombreuses violences, à la délinquance ou encore à différentes formes d’exploitation. Ces situations sont souvent accompagnées d’autres comportements à risques tels que la consommation d’alcool ou de stupéfiants.

Ce constat a alimenté la volonté du 116 000 Enfants Disparus de créer le projet SAFE, afin d’accompagner des adolescents et des familles pour les sensibiliser aux risques liés à la fugue et les soutenir au retour de celle-ci. Le projet est soutenu par la Région Île-de-France et la Fondation de France.

Le projet SAFE s’articule autour de trois axes : la prévention en milieu scolaire, l’accompagnement des familles et des jeunes, et le soutien au retour de fugue.

RSS
YouTube
LinkedIn
Share