Notre histoire

 

L’Abbé Augustin Méquignon, curé d’Elancourt depuis 1849, y loua en 1859 avec le soutien financier du département et de l’évêché, une chaumière située dans le coteau boisé de La Muette. Il y accueilli 6 jeunes garçons. Très rapidement le nombre des enfants secourus augmenta et fin 1860, l’effectif avait été multiplié par 10.

L’Abbé entrepris alors de faire construire, sur les lieux actuels de la Fondation, un premier bâtiment qui devint plus tard « La Communauté » des Sœurs de Saint-Vincent-de-Paul auxquelles il avait fait appel pour venir l’aider. Par la suite d’autres bâtiments et une chapelle vinrent compléter le site.

 

Le 7 avril 1866, alors que l’orphelinat comptait 160 garçons, un décret impérial reconnut l’institution comme établissement d’utilité publique.

 

Le 22 Mai 1969, la Fondation change ses statuts et transforme son appellation « d’Orphelinat de l’Assomption » en « Fondation A. Méquignon », Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS). Son personnel est alors entièrement laïc. Reconnue à nouveau d’utilité publique, elle reçoit en 1970 l’agrément du département des Yvelines.

La Fondation développa son activité dans les Yvelines jusqu’en 2017. Par sa fusion avec le CFPE Etablissements, association issue du Centre Français de Protection de l’Enfance lui-même créé en 1947, la Fondation a vu son périmètre d’action croitre notablement.