Plaidoyer

Droit d’enfance est engagée dans une démarche visant à mieux faire connaitre et comprendre la Protection de l’enfance, ses réalités, ses métiers, ses actions et ses diversités. Elle met en oeuvre des actions concrète de plaidoyer afin de peser dans les décisions et de garantir les droits de tous les enfants. Cette mobilisation n’est pas qu’un positionnement théorique, mais se nourrit de l’expertise réelle de centaines de professionnels de l’enfance qui œuvrent au quotidien au sein de la fondation. Droit d’enfance s’engage afin de servir de caisse de résonance aux paroles des jeunes et des familles.

Parce que la manière dont sont considérés les enfants dit des choses de notre société, de ses forces et faiblesses, les actions de communication de Droit d’enfance touchent des domaines variés : éducation, insertion, migrations, politiques sociales… Elles s’inscrivent dans un ligne non partisane et résolument engagée, ayant pour finalité l’intérêt des enfants.

Nos engagements fondateurs

Droit d’enfance prend un engagement envers les enfants et adolescents qui nous sont confiés, mais aussi leurs familles. Nous sommes convaincus que la formule « protéger les enfants, accompagner les familles » reste plus que jamais d’actualité.

Droit d’enfance, c’est faire en sorte que ces enfants puissent se construire avec une sécurité interne. Les mettre à l’abri ne suffit pas, il  s’agit de leur permettre d’expérimenter dans la continuité de leur parcours singulier, le fait qu’on les aura respectés, valorisés et appréciés. Ceci afin qu’ils puissent développer un sentiment d’estime de soi, essentiel pour réussir leur vie d’adulte et de citoyen responsable.

Droit d’enfance, c’est aussi, avec le 116 000, le souci de lutter contre les disparitions d’enfants et leur exploitation sexuelle.
Droit d’enfance, c’est également la volonté de témoigner auprès de l’opinion publique des enjeux soulevés pour soutenir une réelle politique de protection de l’enfance qui ne doit pas oublier de prendre en compte leur passage vers l’âge adulte.

Droit d’enfance, c’est enfin affirmer auprès des décideurs, qu’à partir de notre expérience nous avons des choses à dire et que nous ne pouvons pas nous contenter d’être de simples opérateurs de politiques départementales décidées sans nous.

Manifeste d'origine

C’est désormais un nous qui ne se profile plus mais qui se concrétise. Nous vous l’avions annoncé, c’est aujourd’hui une réalité qui s’ancre dans le nom choisi pour incarner la fusion de la Fondation Méquignon et de l’association CFPE Etablissements : Droit d’enfance.

La Fondation Méquignon, née au 19e siècle de la création d’un orphelinat à Élancourt, et le CFPE Etablissements, issu de l’élan social qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, sont tous les deux des acteurs engagés de la protection de l’enfance. Forte de ses deux membres fondateurs, Droit d’enfance incarne un nouvel élan pour être à la hauteur de nouveaux enjeux.

Une fusion, un engagement, un nom pour marquer les esprits.
Droit d’enfance, parce que l’enfance a des droits. Droit d’enfance, parce que l’enfance n’est pas une option, mais une étape sereine de la vie. Droit d’enfanceparce que l’enfance doit aujourd’hui être préservée, pour que demain tous les enfants protégés soient des adultes accomplis.

Agissons au quotidien. Construisons ensemble notre communauté éducative. Faisons résonner nos actions jusqu’aux acteurs de la société pour témoigner de la cause des enfants.

L’intérêt supérieur de l’enfant est le fondement de toute notre action :

  • Une approche personnalisée : parce que chaque histoire est différente, nous veillons au respect de la personne accueillie, de ses besoins. Nous lui proposons un accompagnement personnalisé soucieux de ses problématiques mais avant tout fondé sur ses compétences. L’écoute de la parole de l’enfant et son bien-être constituent des points
    d’attention de notre part.
  • Le maintien du lien : le soutien à la parentalité est un enjeu majeur de
    la prévention des ruptures de parcours. Nous accompagnons les parents

Les enfants et les familles sont tout à la fois acteurs et auteurs de l’accompagnement proposé. Il est pour nous primordial de mener de front ces priorités sur un ton optimiste, volontariste et humble. Bienveillance, respect, écoute, soutien, engagement sont nos valeurs communes.

Droit d’enfance, c’est un nouveau départ mais également
une continuité. Notre ambition : renforcer la qualité de nos actions
et notre capacité de développement. Droit d’enfance, c’est une fusion
pour un engagement qui demeure identique.

Nos thématiques

Porter la cause des enfants disparus

Chaque année, près de 50 000 signalements de disparitions de mineurs sont faites auprès des forces de police et de gendarmerie, dont 49000 fugues. Droit d’enfance s’engage pour cette grande cause nationale et plaide pour qu’elle soit pleinement considérée par les pouvoirs publics. Il s’agit d’une problématique d’ensemble, de grande ampleur, et qui ne peut être considérée uniquement sous l’angle du fait divers. La fondation rappelle notamment les dangers de la fugue, et le besoin que celle-ci soit considérée comme une disparition à part entière et une pratique à risque grave des adolescents.

Accompagner les familles

Droit d’enfance s’engage pour soutenir et faire reconnaître la place des parents et des familles comme premiers éducateurs de leurs enfants. La fondation donne aux familles des jeunes qu’elle accueille les moyens et l’accompagnement nécessaires à l’exercice de leurs droits parentaux, dans le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant.

Engagée pour la prévention des risques et ruptures de parcours, et pour l’insertion en fin d’accompagnement, Droit d’enfance plaide pour une meilleure association des parents aux choix éducatifs concernant leurs enfants. La fondation développe des solutions concrètes afin de soutenir les parents les plus vulnérables et de leur donner, autant que possible, des espaces concrets pour créer, renouer, renforcer le lien parent-enfant.