Pour les enfants, jeunes

Pour grandir et s’épanouir, chaque enfant, chaque jeune, a besoin de trouver dans sa vie des adultes qui lui offrent sécurité, attention et éducation.

Cependant, dans de nombreuses familles en France ces conditions ne sont pas pleinement réunies pour permettre le plein épanouissement des enfants : cela peut être à cause de difficultés financières et/ou matérielles, de maladies, de problèmes relationnels, du décès ou de l’absence d’un parent…

Dans ce cas, il est nécessaire que d’autres adultes aident les parents, ou remplissent certaines de leurs missions, mais sans les remplacer. Est alors décidée une mesure pour soutenir les parents et les enfants qui est adaptée à chaque situation. Elle peut prendre différentes formes : aide à la maison, accueil des enfants déscolarisés, placement chez un proche, chez une famille d’accueil, dans un foyer…

Droit d’enfance met en place dans ses établissements différents types de prises en charge, afin de pouvoir s’adapter aux besoins de chaque enfant, chaque jeune. Ces mesures peuvent durer quelques jours ou bien plus longtemps : jusqu’à ce que l’enfant puisse être autonome ou retourner au domicile. Elle agit en lien avec des partenaires publics (la Protection Judiciaire de la Jeunesse, l’Aide Sociale à l’Enfance…) pour trouver la meilleure réponse possible pour les enfants qu’on lui confie.

Le 119 est le numéro national dédié à la protection des enfants en danger ou qui risquent de l’être. Disponible 24h/24, 7j/7, il est gratuit, anonyme et n’apparaît pas sur les relevés téléphoniques.

Nous contacter

Etre accueilli

Les autorités compétentes (administratives, judiciaires…) orientent un enfant pour qu’il puisse être accompagné au sein des établissements de Droit d’enfance. La fondation propose des hébergements, des accompagnements aux domiciles des familles et des accueil durant la journée suivant ce qui convient le mieux aux jeunes et à leur situation. L’important est de fournir la meilleure solution pour chacun.

Pour que chaque enfant puisse grandir et s’épanouir cela demande parfois de fournir une aide pour les parents, les grands parents, les frères et sœurs plus âgés afin qu’ils sachent comment s’occuper au mieux d’un enfant, de son éducation et de sa sécurité. Si cela n’est pas possible, qu’il y a trop de difficultés au sein d’une famille, alors les parents mais aussi les enfants peuvent demander l’aide des services sociaux afin de garantir la meilleure réponse possible, celle qui permettra de garantir les droits des enfants. Il est important que les adultes soient alors à l’écoute de ses besoins et de ses envies pour les prendre en compte.

L’enfant ou l’adolescent sera accompagné par les professionnels de Droit d’enfance, formés pour s’occuper des jeunes qui leurs sont confiés. Ils veillent au bien être, à la sécurité, à l’éducation, aux conditions de vie des enfants et s’engagent pour que chacun puisse s’intégrer ensuite dans la vie en société.

Garantir le droit des enfants

Droit d’enfance c’est le nom de la fondation. C’est aussi un engagement, car les enfants et adolescents accueillis ont les mêmes droits que ceux qui vivent dans leur famille d’origine. Ces Droits, se retrouvent dans un document appelé Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), qui sert de cadre à l’action éducative. La finalité est toujours la même bien vivre ensemble en respectant chacun. Et concrètement ? Cela veut dire que la fondation veille au bien être de chaque enfant qu’elle accueille : par exemple quand c’est possible elle propose un lieu d’accueil aussi proche que possible de leur ville d’origine afin qu’ils gardent leurs amis, leur établissement scolaire…

Droit d’enfance s’engage aussi pour respecter les spécificités et besoins de chacun (liés à un handicap, a une maladie…).