Etre accueilli(e)

L’accueil collectif (MECS), l’accueil temporaire (SATI), le placement familial (PF), l’accueil de jour (SAJ) et l’accueil en semi-autonomie sont autant de parcours possibles où les jeunes sont accompagnés sur la durée au sein des établissements de Droit d’Enfance. L’objectif est de construire avec eux, et leur famille, un projet qui leur permettra de trouver leur place dans la société.

L’accueil en MECS

La MECS propose un accompagnement adapté à l’âge des enfants et adolescents et favorise l’accueil de fratries. Le travail d’accompagnement commence dès l’admission. La prise en charge est globale (hébergement, alimentation, scolarité, santé, etc.) et adaptée à chaque situation. La vie quotidienne est rythmée par un accompagnement ciblé et des activités adaptées, assurés par les équipes éducatives. Tous les enfants accueillis à la Fondation sont scolarisés. Une grande majorité d’entre eux fréquente les établissements scolaires extérieurs (de la maternelle au lycée/lycée professionnel).

L’accueil immédiat et temporaire (SATI)

Les deux SATI présents sur le territoire des Yvelines attachent une grande importance à proposer un accueil convivial et chaleureux lors de l’arrivée de chaque enfant. Ils sont 8 par maison, ce qui permet de créer une bonne cohésion de groupe et de garantir une place pour chaque enfant.

Les parents sont associés dès le début de l’accueil de leurs enfants. Ils sont informés très régulièrement de tout événement les concernant. Selon les indications du magistrat, un calendrier des appels téléphoniques médiatisés leur est proposé, si possible et en fonction des situations, dès l’admission. La question des visites médiatisées est également abordée dans la semaine qui suit l’admission. Elles sont dans la majorité des cas organisées et assurées par les éducateurs du SATI après information.

La prise en charge en SATI est un temps de réflexion permettant d’apporter un nouvel éclairage sur la problématique rencontrée par l’enfant. Ce séjour doit servir à donner un sens aux événements, aux projets individuels comme aux projets familiaux mis en œuvre.

  • Alléger les effets de la rupture familiale en ne coupant pas l’enfant de son environnement habituel (scolarité, activités, camarades, etc.),
  • Observer l’enfant dans un milieu autre que familial,
  • Soutenir les parents dans l’exercice de leurs responsabilités éducatives,
  • Maintenir et développer les liens parents/enfant(s).

L’accueil en Placement Familial

Le service d’Accueil Familial s’adresse à des enfants âgés de 3 mois à 18 ans qui font face à des difficultés sociales, des crises familiales, des situations chroniques de carence, des mises en danger ou des maltraitances. Le placement d’un enfant répond à un besoin de protection et d’hébergement. Chaque professionnel, dans sa fonction et sa place, va mettre en œuvre son savoir-faire autour du projet de l’enfant qui a pour but essentiel d’aider celui-ci à se construire et à devenir sujet de sa propre histoire. Cette modalité d’accompagnement vise à garantir à l’enfant un environnement répondant au mieux à ses besoins affectifs, physiques et psychologiques, tout en respectant son parcours singulier et son histoire familiale.

L’accueil de jour

L’équipe éducative est soucieuse d’accompagner les situations dites préoccupantes et de prévenir la mise en danger des jeunes accueillis dès leur arrivée au sein de l’établissement. L’adolescent est placé au cœur du dispositif d’accompagnement et est rapidement amené à devenir acteur de son projet.

Lors des premiers échanges avec le jeune, l’objectif est de faire émerger ses envies et ses besoins pour permettre une prise en charge adaptée. La démarche du service consiste à fournir l’accès à un espace de remobilisation et d’évaluation s’appuyant sur l’être. Cette évaluation permet de déterminer les connaissances compétences, savoirs et savoir-faire dans deux matières fondamentales (français et mathématiques) afin que le jeune prenne conscience de sa capacité à faire des choses et les valoriser, et ainsi briser une logique d’échec. L’évaluation se veut progressive, adaptée et ouverte en fonction de la personnalité et des capacités du jeune.

L’accueil en semi-autonomie

Âgés entre 15 et 18 ans, les jeunes sont accueillis au sein de trois appartements. La semi-autonomie constitue une étape intermédiaire entre le foyer éducatif et la sortie du dispositif d’accompagnement de Droit d’Enfance. Elle vise à amener le jeune à accéder progressivement à son autonomie grâce à la présence d’une équipe pluridisciplinaire. Il est sensibilisé aux besoins et exigences de la vie quotidienne de manière à faciliter sa future insertion au sein de la société. L’action éducative porte sur tous les aspects de leur parcours progressif vers l’autonomie : sociaux, gestion du logement et des activités quotidiennes (entretien des espaces de vie, réalisation des repas …), suivi de la scolarité et projet professionnel, soutien dans la réalisation des démarches administratives, l’accès aux loisirs.