Dans une tribune au Parisien – Aujourd’hui en France, Le collectif #NousToutes et Unicef France lance un cri d’alerte pour venir en aide aux enfants victimes de violences en ces temps de confinement.
Droit d’Enfance a décidé de porter haut ce cri en signant cette tribune et en relayant la campagne #EntendonsLeursCris sur l’ensemble de ses réseaux sociaux ainsi que sur ceux du 116 000, numéro d’urgence géré par la fondation.

[…] 80 % des violences faites aux enfants ont lieu dans le cadre intrafamilial. Le nombre d’ appels au 119 a augmenté de plus de 20 % depuis le début du confinement et même bondi de 89 % la semaine dernière. La situation est grave, elle est urgente. Confinés, les enfants voient leurs interactions sociales diminuer et leurs chances de pouvoir confier ce qu’ils vivent, de trouver du répit ou d’être aidés par un adulte bienveillant sont infimes. Les moyens d’alerter sont donc réduits, et les numéros d’urgence prennent encore plus d’importance. Ils peuvent dans certains cas être l’unique solution. L’importante hausse des signalements au 119 prouve que la sensibilisation est nécessaire et qu’elle devra impérativement se poursuivre.[…]

Pour Lire la tribune